Michał Walczak

Michał Walczak est né en 1979 en Pologne. Diplômé de l’académie d’Art dramatique de Varsovie, auteur et metteur en scène, il remporte dès ses débuts un véritable succès. Ses pièces ont été récompensées et représentées partout en Pologne, et largement traduites en Europe. On a pu notamment les voir, dans l’espace francophone, au Théâtre Sorano à Toulouse et au Théâtre Silvia-Monfort à Paris.

Mihai Fusu

Dumitru Crudu, né en 1967, Nicoleta Esinencu, née en 1978, et Mihai Fusu, né en 1960, comptent pour beaucoup dans la nouvelle génération du théâtre moldave. Auteurs et metteurs en scène, ils ont reçu de nombreux prix, notamment d’Uniter, et leurs œuvres sont diffusées en Allemagne, en France, en Italie, en Roumanie, en Suisse et en Suède. Le Septième Kafana, créé en Moldavie, a notamment été représenté à la Biennale de Bonn, à Culture Commune, ainsi qu’à Alfortville dans le cadre de « Balkanisation générale » en 2002. Le Septième Kafana a été créé par Nathalie Pivain au Théâtre 12, puis repris à la Maison d'Europe et d'Orient et au Théâtre de l'Opprimé.

Milena Marković

Milena Marković, scénariste, dramaturge et poète, est née en Serbie en 1974. Ancienne résidente du Royal Court Theatre de Londres, publiée en Allemagne dans Theater heute, ses textes ont été montés notamment par Rahim Burhan et Slobodan Unkovski. En France, depuis 2006, des lectures ont eu lieu à la MC2 de Grenoble pour le Festival Regards croisés par Bernard Garnier, ainsi qu’au Festival d’Avignon par Hubert Colas, et en Suisse à la Comédie de Genève.

Miloš Lazin

Miloš Lazin, metteur en scène, professeur d'art dramatique et chercheur, est l'un des principaux spécialistes du théâtre de l'espace culturel yougoslave dans le monde francophone.

Minush Jero

Minus Jero est né en 1932 en Albanie. D'abord officier, puis enseignant et auteur dramatique, il a été régulièrement sanctionné par le régime totalitaire communiste pour ses convictions politiques. Sa pièce Les Taches sombres, après avoir remporté le premier prix du Festival de Tirana en 1968, en pleine vague démocratique, est reprise devant le dictateur Enver Hoxha. Elle est rapidement interdite, et son auteur condamné à huit ans de prison. Créée à l'Echangeur de Bagnolet par Dominique Dolmieu trente ans après ces évènements, elle reste la pièce albanaise la plus célèbre.
Résultats 169 à 180 sur 271