Oeuvre dramatique

10,00 € l'unité
+
Ajouter au panier

Théâtre bulgare d’aujourd’hui

Collectif,Veneta Doytcheva

[LIVRE EPUISE - livraison du tirage papier non relié]

Cahier de la Maison Antoine-Vitez. Comme dans la plupart des pays d’Europe orientale, la dramaturgie bulgare est née des mouvements d’émancipation nationale menés dans la seconde moitié du XIXème siècle. Elle a largement contribué à forger une part de l’identité de ce pays si peu connu, là-bas, tout au bout de notre continent. Ancrée dans une tradition solide, portée par les voix de grands poètes, elle a su, au gré des vicissitudes de l’Histoire, à la fois garder son originalité et s’ouvrir au monde. Cette anthologie présente six auteurs de notre temps, de générations et d’horizons différents, et permettra de mieux saisir toute la richesse du théâtre contemporain de cet orient européen, qui ne demande qu’à être montré sur les scènes françaises. Traduit du bulgare par Marianne Clévy, Rémi De Vos, Iana-Maria Dontcheva, Tzena Mileva et Roumiana Stantcheva.

Contient (textes intégraux) : Koutsoulan ou la Vierge aux Loups de Konstantin Iliev ; Parler à ses puces de Boyan Papazov ; Prélude à leur tableau de Margarit Minkov ; Bar des larmes de Youri Datchev ; Supporters d’Elin Rahnev ; L’Avion fugitif de Kamen Donev.


 

10,00 € l'unité
+
Ajouter au panier

Baril de poudre / Balkans not dead / L'autre côté

Dejan Dukovski

[LIVRE EPUISE - livraison du tirage papier non relié]

Baril de poudre, ce sont les destins de « gens ordinaires » qui s’enchevêtrent dans une atmosphère tragi-comique et absurde. Un chassé-croisé qui nous emporte, avec sa violence et ses drôleries, dans un labyrinthe où cohabitent la mort et la tendresse. Avec Balkans’ not Dead, on assiste à un recyclage postmoderne de la pièce fondatrice de la dramaturgie macédonienne : Les Noces de sang macédoniennes de Vojdan Černodrinski. Dejan Dukovski reprend l’histoire du meurtre sanglant de la jeune Cveta, symbole de la Macédoine, et pose ici la question de la possible renaissance des Balkans. Balkans’ not Dead a reçu l'Aide à la création du Centre national du Théâtre en 2008. Farce tragique, L’Autre Côté dessine les vies désorientées, désabusées, de quatre êtres au sortir de la guerre qui poursuit imperceptiblement ses ravages. « Dukovski continue à jurer sans se mordre la langue. Il mène des débats balbutiants et tonitruants en espérant réveiller et secouer toutes ces âmes malheureuses en déroute, prises au piège d’une abjection sans nom, avec pour seule issue l’outrage et l’autodestruction. »

 

12,00 € l'unité
+
Ajouter au panier

La Mission

Sabri Hamiti

Les événements de La Mission se déroulent au Kosovo, en Albanie et en Europe occidentale, et ils évoquent le destin de personnages tiraillés entre leur attachement à la patrie – moteur de leur existence – et la terre inconnue et hostile où ils se réfugient. Au départ de l’intrigue, l’assassinat politique d’un idéaliste, Isa, que l’engagement pour la liberté va mener jusqu’au sacrifice de sa vie. En toile de fond se profilent les événements politiques qui ont secoué la région en cette fin de siècle, sous le signe d’une extrême tension politique. Autres pièces de l'ouvrage : Dialogue et Dialogue de chasseurs de barbare, traduits de l'albanais par Christiane Montécot.

 

10,00 € l'unité
+
Ajouter au panier

La Grande Valse brillante

Drago Jančar

Simon Weber, historien, effectue une recherche sur un officier polonais qui a participé à l’insurrection de 1830 quand, un jour de beuverie, il est interné dans la clinique psychiatrique « La Liberté rend libre ». Dans cet univers absurde, il découvre vite le personnel, les patients et le sort qui lui est réservé. Il ne pourra pas résister à cette institution totalitaire et délirante qui finira par le rendre fou. Dans La Grande Valse brillante, drame de la métaphore et du paradoxe, on retrouve nombre de thèmes qui sont chers à Drago Jančar : l’individu face au pouvoir et à sa volonté de tout contrôler, la liberté, la folie, l’art…

 

0,00 € l'unité
+
Ajouter au panier

Génération jeans / Nous.Bellywood / Elles en ont rêvé

Constantin Stechik,Natalia Kaliada,Nikolaï Khalezine,Pavel Priajko,Pavel Rassolko

Construit comme une ode à des générations d’individus qui luttent pour les libertés dans leur pays, Génération jeans (1 comédien) décortique, afin de les rendre impuissantes, les peurs qu’a fait naître chez son auteur le régime dictatorial biélorussien, en nous contant son expérience de détenu politique et sa résistance quotidienne contre le pouvoir d’Aliaksandr Loukachenka. La pièce Nous. Bellywood (3 comédiennes et 5 comédiens) cherche à donner une représentation réaliste de la société biélorussienne dans tout ce qu’elle transpire de mal-être, de dénis et de mensonges, allant ainsi à l’encontre des expertises.Elles en ont rêvé se veut un texte sur la force de la fidélité et de l’amour, écrit à partir de faits réels, et dédié aux femmes des disparus politiques de la dictature biélorussienne qui n’ont pas cessé, depuis une décennie,
 
10,00 € l'unité
+
Ajouter au panier

Révolution Mondiale Immédiate / Sous l'écaille du dragon

Léon Voitur

Révolution Mondiale Immédiate est cette tentative d’une voix qui s’élève et doute, proclame l’urgence et cherche où se cachent l’erreur et la déviance au cœur de l’homme. « Aujourd’hui, j’appelle à la révolution intérieure, celle du nettoyage de l’esprit de tous les tyrans cachés qui l’encombrent : jugements, dogmes, vérités, certitudes que l’on croit être siens et qui constituent les mirages de la pensée ; tapisser son âme de l’univers infini pour atteindre la quiétude éternelle... » Recueil de communiqués, RMI a fait l’objet d’un atelier en résidence à la Cité internationale des arts de Paris, pour aboutir à la forme théâtrale Sous l’écaille du dragon : le meeting idéal.
 
15,00 € l'unité
+
Ajouter au panier

Petits / petits en Europe orientale, rencontres de théâtre au mètre carré itinérant

Céline Barcq,Dominique Dolmieu

Réalisation Céline Barcq et Dominique Dolmieu, d’après le concept de Mustapha Aouar, coordination Marie-Isabelle Heck. Rencontres de théâtre au mètre carré itinérant. 19 compagnies de l’Europe orientale à l’Île-de-France passent chacune commande à différents auteurs d’un texte de 7 minutes pour une scène de 1,07 m2. 50 artistes et techniciens de 23 nationalités différentes créent un même spectacle en 18 langues et le tournent dans 20 villes de Tbilissi à Paris.

Contient (textes intégraux) : Comédie française de Lasha Boughadzé (Tbilissi) ; Chirurgie et autres broutilles de Rouslan S. Khakishev (Grozny) ; Prière pour la paix de Ali Ibraguimov (Grozny) ; Shain Sinaria (Bakou) ; Héritage de Hamlet Chobanian, Vahagn Galstian et Édouard Ghazarian (Erevan) ; Pas de question(s) de Bassa Djanikashvili (Tbilissi) ; Le Jour de la définition de Tamaz Tchiladzé (Batoumi) ; Axis mundi de Aslihan Ünlü (Izmit) ; F(act)X de Sulejman Rushiti (Skopje) ; Palimpseste de Teki Dervishi (Prishtina) ; Pile et face de Ilirjan Bezhani (Shkodra) ; Le Naufrage de Igor Bojović (Cetinje) ; Le Gentil, le méchant et la marionnette de Goran Balančević, Igor Bojović et Dragoslav Todorović (Belgrade) ; Un petit sketch sur l'alcoolisme de Mario Kovać et Dean Krivacić (Zagreb) ; La Bora de Giuliana Artico et Giuliano Zannier (Trieste) ; Une petite pièce d'identité de Francis Aïqui (Ajaccio) ; Rescapés de Jean-Marc Culiersi (Gentilly) ; Jean-Gabriel Nordmann (Paris) ; Une chanson dans le vide de Matéi Visniec (Paris) ; Tête de rat de Gérard Lépinois (Paris) ; Face au destin de Marcel Hognon (Chemin des étoiles) ; Oasis de Eqrem Basha (Prishtina) ; L'Hiver numéro... de Kote Khoubaneishvili (Tbilissi) ; Potée bosniaque à Paris de Igor Bojović (Belgrade) ; Un anniversaire de mariage de Shain SInaria (Bakou) ; Il a bien fait de mourir de Ilirjan Bezhani (Tirana).

 

15,00 € l'unité
+
Ajouter au panier

La Parade / La Victoire / Le Ciel rouge

Loùla Anagnostàki

Dans La Parade, deux jeunes gens, Àris et Zoé, vivent dans un appartement dont ils ne sortent jamais. Par la fenêtre de leur chambre, ils suivent une parade qui semble festive. Mais petit à petit, le spectacle devient inquiétant et se transforme finalement en tuerie. Les deux spectateurs comprennent qu'ils seront les prochaines victimes. La Victoire se déroule dans une famille d’immigrants grecs. Trois générations de femmes, les unes rêvant de retour, les autres d’intégration. En alternance, les drames de l’exil et les terribles souvenirs de Grèce. La famille grecque primitive toujours vivante, avec son double visage : violence et protection mutuelle. Dans Le Ciel rouge, une femme vieillissante, ancien professeur, communiste, qui s’est mise à boire, soliloque sur les illusions du passé et ses désillusions : la mort de son mari, l’effondrement des espoirs de la gauche, les chagrins que son fils emprisonné lui causent.

 

15,00 € l'unité
+
Ajouter au panier

La Voix de son maître / Everest my Lord / Voilà la tête... voilà le tronc... voilà les ailes

Sevim Burak

L’œuvre de Sevim Burak occupe une place importante, quoique marginale, dans la littérature turque contemporaine. Peu d’auteurs ont su comme elle travailler la langue turque, en développer la richesse et les possibilités d’une façon aussi personnelle et inventive. Son écriture, souvent étrange, associe prose, poésie, dialogues, jeux phoniques et images. Elle y mêle réel et imaginaire, fantastique et quotidien, et on découvre un univers particulier, fait d’absurde, de tragique et de grotesque. Elle fait résonner une voix singulière, qui nous raconte les drames d’une conscience guettée par la folie, à la recherche de son identité et de son histoire.

 

8,00 € l'unité
+
Ajouter au panier

Popùliphonia

Régis Hebette

Popùliphonia est un archipoème phonique, le mariage d’amour du noble et du vulgaire, des interrogations, exposées, explosées. Du jeu de langue dans tous les sens, du jeu de bouches, de lèvres et de dents, du plaisir de nommer, de circonscrire un peu les choses en les nommant, d'appréhender le monde par la bouche, de fabriquer les paroles pour peupler la langue du chaos que nous sommes.

10,00 € l'unité
+
Ajouter au panier

Les Gens d'ici

Ianka Koupala

Les Gens d’ici, tragi-comédie écrite en 1922, reste la pièce la plus controversée du répertoire biélorussianophone. L’action se situe à Minsk entre 1918 et 1920 et se déroule au rythme des aventures rocambolesques de Mikita Znossak, « celui qui a du nez », dans un contexte où les occupations armées de la Biélorussie succèdent aux révolutions. Mikita est amoureux de Nasta, mais celle-ci ne compte pas épouser un simple enregistreur de collège. Mikita tente alors de s’adapter à chaque changement de situation politique et de condition économique, pour devenir assesseur : une attitude qui, au fil de scènes grotesques et absurdes, le conduit inévitablement à sa propre perte.

 

15,00 € l'unité
+
Ajouter au panier

Puisse Dieu poser sur nous son regard – Rails / Le Vaste Monde blanc / Un bateau pour les poupées

Milena Marković

Ce recueil donne une idée de l’amplitude de l’écriture de Milena Marković : mélange de récit et de poésie, langue directe, crue et incisive... L’action de Puisse Dieu poser sur nous son regard – Rails (1 comédienne et 6 comédiens) se déroule avant, pendant et après la guerre en ex-Yougoslavie. Les personnages principaux sont jeunes, presque des enfants, pris dans la logique de la violence d’une société en plein effondrement, où pourtant l’amour existe encore. Le personnage féminin d’Un bateau pour les poupées (5 comédiennes et5 comédiens) s’appelle Alice, Blanche-Neige, Boucle d’or, Poucette, Princesse, etc. Elle est d’abord une femme qui aime la vie et souhaite qu’on l’aime, elle. Mais la vie dans les contes de fées est souvent cruelle, et les crapauds ne se transforment pas tous en Prince charmant quand on les embrasse. 
 
12,00 € l'unité
+
Ajouter au panier

Cette chose-là / L'Homme souterrain

Hristo Boytchev

Dinko, responsable d’un passage à niveau, entend un bruit bizarre dans son grenier. La nuit, cette chose-là l’empêche de dormir, le jour de travailler. Mais quand il monte voir, il ne trouve rien ni personne. Ses proches, employés eux aussi des Chemins de fer, restent circonspects. Mais, malgré leur réserve, ils feront tout pour aider leur collègue à capturer la mystérieuse créature. Cette chose-là a reçu l’Aide à la création du Centre national du Théâtre en 2010. Émergeant du tunnel qu’il vient de creuser, l’homme souterrain fait irruption dans l’appartement d’un jeune couple endormi. Il dit venir d’un autre monde : depuis l’Empire romain, martyrs et persécutés en tout genre se sont organisés sous la terre, et ont fait fortune. Hannibal Tiberius Claudius, employé d’une organisation humanitaire, vient donc attribuer au couple la somme d’argent qui sera nécessaire à satisfaire leurs besoins...

 

15,00 € l'unité
+
Ajouter au panier

Au seuil de la désolation

Teki Dervishi

Au seuil de la désolation embrasse neuf cents ans d’histoire à travers le parcours d’un personnage, le Joueur, errant parmi les morts comme parmi les vivants. Revisitant la légende de Constantin et de Doruntine, Teki Dervishi fait du Joueur un envoyé du royaume des morts, chargé de ramener à sa mère Doruntine, sa sœur éloignée d’elle par un lointain mariage. Victime de la peste, Constantin se lève de sa tombe pour accomplir la promesse faite à sa mère. Mais rien ne se passe comme prévu. Le Joueur traverse le monde et ses événements sans jamais y participer. Sa présence agit comme un révélateur des peurs et des haines des autres, et sur tout de leurs mensonges, soigneusement et collectivement entretenus. Au seuil de la désolation est la pièce phare du théâtre kosovar contemporain. Au seuil de la désolation a reçu l'Aide nationale à la création de textes dramatiques de la DMDTS en 2005.

 

10,00 € l'unité
+
Ajouter au panier

La Roue de sainte Catherine

Dževad Karahasan

Sarajevo, 1609. Une période importante aux yeux de l’auteur, car elle voit l’établissement en Bosnie, face à la monarchie absolue qui est de mise un peu partout ailleurs en Europe, d’un ordre social et d’une culture spécifiques, fondés sur la multiethnicité. On parle et on écrit alors à Sarajevo une multitude de langues, et toutes les religions du Livre y sont déjà présentes. En cette année 1609, un moine franciscain décide de monter, pour l’édification du peuple, une pièce de théâtre, un « miracle ». Cependant, il convient d’obtenir l’accord des autorités ottomanes. La question est posée au cadi, puis au mufti, et enfin au pacha, qui tranche. Il voit là en effet une excellente occasion de susciter des troubles, qui lui permettront d’asseoir son pouvoir : non seulement on peut, mais on doit jouer la pièce. La Roue de sainte Catherine a été lu par Khalid Tamer au Théâtre de l’Opprimé, à l’occasion de Sud/Est 2005.

11,00 € l'unité
+
Ajouter au panier

Le Faust croate

Slobodan Šnajder

Croatie, 1942. Au Théâtre national de Zagreb, sous contrôle du régime oustacha, on décide de monter le Faust de Goethe, à des fins de propagande. La pièce est jouée pendant toute la guerre, avec une distribution de plus en plus mauvaise, la plupart des acteurs de la distribution initiale ayant rejoint les partisans dans le maquis. En 1982, puis en 1992, Slobodan Snajder utilise cet événement historique pour mettre à nu les mécanismes de la terreur fasciste et de la purification ethnique. Un chef-d’œuvre de l’humanisme classique sur une grande scène nationale par temps de "nuit et brouillard", sur fond de camps de concentration et de furie meurtrière : le paradoxe de cette représentation est l’enjeu véritable, le cœur de la dramaturgie de Snajder.

 

10,00 € l'unité
+
Ajouter au panier

Ceci est un rêve / Ferhad et Şirin / Ivan Ivanovitch a-t-il existé ?

Nâzım Hikmet

[LIVRE EPUISE - livraison du tirage papier non relié]

Ceci est un rêve est une surprenante opérette, dans laquelle l’auteur orchestre avec humour et fantaisie un vaudeville oriental, riche en impostures et quiproquos, intrigues amoureuses et situations burlesques. Les passagers d’une croisière, sous l’effet de quelques cigarettes très spéciales, sombrent dans un rêve tout aussi particulier... Ferhad et Şirin, écrit en prison, est une histoire d’amour inspirée d’une légende populaire. On y retrouve l’intérêt de l’auteur pour les contes et les thèmes épiques. Ferhad, peintre décorateur, doit, pour retrouver sa bien-aimée, la princesse Şirin, percer une montagne pour amener l’eau jusqu’à la ville, où le peuple meurt de soif. Ivan Ivanovitch a-t-il existé ? était jusqu’à présent la seule pièce de Nâzım Hikmet à avoir été publiée en français. L’auteur explore le réalisme socialiste, mais toujours avec le même regard critique, contre le culte de la personnalité et le régime stalinien.

 

15,00 € l'unité
+
Ajouter au panier

Hôtel Europa

Goran-Stefanovski

Un vieil hôtel, construit au tournant du siècle, qui a connu des jours meilleurs. Un hôtel quelque part en Europe de l’Ouest, qui accueille des réfugiés, des rescapés, des rêveurs, des révoltés, des égarés. De chambre en chambre, on découvre des figures et des événements hétéroclites, qui parlent de solitude, d’amour, de mobilité, d’émigration. Dans chaque pièce, un témoignage de ce qui fut, de ce qui est, de ce qui naît de ces mutations profondes qu’ont connues tous les pays d’Europe de l’Est au cours des dix dernières années. Hôtel Europa est le scénario d’une vaste entreprise théâtrale, la proposition pour une création collective et déambulatoire aux multiples facettes, qui juxtapose des situations humaines et politiques, des cultures, des formes et des visions artistiques. Version bilingue anglais-français.
 

Essais, chroniques...

14,00 € l'unité
+
Ajouter au panier

Arts vivants en France : trop de compagnies ?

Philippe Henry

Ouvrage collectif coordonné par Philippe Henry

Avec les contributions d’Anne-Marie Autissier, Vincent Bady, Frédéric de Beauvoir, Laurent Bénichou, Claude Bernhardt, Jean Bojko, Catherine Boskowitz, Isabelle Cloarec, Vincent Dhélin, Mark Etc, Gérôme Guibert, Muriel Guyon, Philippe Henry, Frédéric Hocquard, Bertrand Krill, Jacques Livchine, Christophe Martin, Sophie Proust, Jean-Jérôme Raclot, Renata Scant, Bruno Tackels, Carole Thibaut et Laurent Vercelletto.

Ce livre collectif s’adresse à un public curieux de mieux comprendre comment, à partir d’un terrain particulier – celui des compagnies professionnelles de spectacle vivant en France –, de nouveaux enjeux artistiques et sociétaux essentiels se jouent aujourd’hui. Véritable continent méconnu et pourtant vital du monde des arts vivants, les compagnies professionnelles « indépendantes » sont exemplaires d’une vraie richesse collective, qu’il convient néanmoins d’évaluer à l’aune des mutations auxquelles toutes nos activités sont aujourd’hui confrontées. Ce livre est consacré à la mise en réflexion et en débat de questions qui touchent autant à un secteur particulier – le monde du spectacle vivant – qu’aux combats qui se mènent aujourd’hui pour inventer un horizon plus durable et plus attentif aux plus humbles et au moins immédiatement rentable. Il tente tout particulièrement de mettre en exergue des dynamiques historiques et sociétales, des réalités et des mutations socio-économiques, des récurrences et des mutations symboliques ou artistiques, des situations ou projets particuliers significatifs.

 

15,00 € l'unité
+
Ajouter au panier

Courts-circuits

Patrick Marega Castellan

Au printemps 2001, à l’initiative de Céline Barcq et de Dominique Dolmieu, une cinquantaine d’artistes de théâtre, venus d’une vingtaine de villes du Caucase, des Balkans et d’Europe occidentale, se retrouvent à Tbilissi, en Géorgie. Leur objectif : faire un spectacle ensemble, solidaire, et le tourner dans chacune des villes participantes. Le concept du spectacle est emprunté à Mustapha Aouar, de Gare au Théâtre : chaque compagnie passe commande d’un texte original, d’une durée de 7 minutes et pour une scène de 1,07 mètre carré : les « Petits / Petits ». Ils partent donc vers Paris, pour un périple de 17 000 kilomètres en trois mois à travers Géorgie, Arménie, Turquie, Grèce, Albanie, Monténégro, Serbie, Croatie, Slovénie, Italie, Belgique et France. À bord du bus rouge, étape par étape, Patrick Marega Castellan raconte cette aventure de début de millénaire, loin des charters lunaires et des tournées Broadway. Les rencontres improbables, les imprévus, les coulisses, les cafés philosophiques, les sourires dérobés, les confidences, les passages de frontières…Autant d’invitations au voyage vers un Far East plus proche qu’on ne le croit.

 

Résultats 61 à 80 sur 99